Article No 102

 

Le “contre gourmand”, c’est-à-dire le contre qui donne aux adversaires l’opportunité de s’échapper d’un contrat voué à l’échec, est considéré comme un erreur de débutant, mais même les champions tombent parfois à la piège. La donne suivante fut jouée lors du tournoi Cap Gemini de 1999.

 

Est donneur, personne vul.

 

                                    ª  4

                                    ©  A 4

                                    ¨  A D V 9 4 3 2

                                    §  6 5 4

ª  7                                         ª  8 6 5 2

©  R D 10 8 7 5                       ©  9 3 2

¨  8 7                                      ¨  10

§  D V 2                                  §  A R 10 8 7

ª  A R D V 10 9 3

© V

¨  R 6 5

§  9 3

 

Ouest               Nord                Est                   Sud

            Chemla            Zia                   Levy                Forrester

                                                            passe                1ª

            3©                   3SA                 passe                4SA

            passe                6¨                   passe                6SA

            passe                passe                contre!             7ª

            (fin)

 

Après l’intervention de Paul Chemla l’enchère de 4SA demandait l’opinion du partenaire pour le chelem et Zia a accepté en offrant les Carreaux comme atout potentiel. Forrester a préféré demander le chelem à sans atout et tout d’un coup Nord-Sud arrivèrent à 6SA avec les Trèfles grand ouverts! Alain Levy en Est avait l’entame et la chute en main, évidemment, mais il n’a pas pu résister au tentation d’un contre.

 

Tony Forrester a bien compris la cause du contre et il avait l’agilité d’esprit de s’échapper à 7ª, un contrat également chutable mais qui offrait l’immense avantage d’être joué par Sud. Auriez vous trouvé l’entame Trèfle en Ouest?

 

Paul Chemla ne l’a pas trouvée. Sur entame Coeur, le déclarant a vite ramassé 13 levées. Le contre d’Est avait transformé un top à un zéro.

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2003 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu