Article No 106

 

Nous continuons notre couverture du récent championnat mondial avec une autre donne de la dernière session de la finale entre les italiens et les américains, qui montre que même les champions les plus chevronnés ne sont pas à l’abri des erreurs de jugement.

 

Sud donneur, E-O vul.

 

                                    ª R 8 5

                                    © D 10 9 8 7

                                    ¨ R 10 9

                                    § 8 2

 

ª V 10 9 4 2                                       ª D 6

© 6 5 3                                                © A R V 4

¨ A D V 8                                           ¨ 6 5 3

§ 5                                                      § 9 6 4 3

 

                                    ª A 7 3

                                    © 2

                                    ¨ 7 4 2

                                    § A R D V 10 7

 

En salle fermée, Bocchi et Duboin ont demandé et gagné 3SA avec seulement 22 points dans la ligne, un résultat positif pour les italiens. En salle ouverte :

 

Sud                  Ouest               Nord                Est                                          

Hamman          Lauria          Soloway         Versace        

2§                   2ª                   3§                   contre

3ª                   passe                3SA                 contre!

4§                   (fin)

 

Ici, 2§ montre une couleur de 5 ou 6 cartes dans une main de moins de 17 points ; les américains ont réussi à demander la même manche, mais quand Versace contre le contrat final Hamman commence à avoir de doutes –et il opte pour la sécurité de sa couleur ultra-solide, en se réfugiant à 4§.

 

Nous venons de voir le champion le plus titré au monde commettre une grosse erreur de jugement, préférer une partielle qui chute au lieu d’une manche gagnante ! Mais les américains ont évité le pire : Lauria entama un Pique et Hamman a gagné son As et a tiré les atouts ; puis, il a concédé un Cœur à Est. Versace a correctement rejoué sa Dame de Pique pour le Roi du mort, mais quand Hamman a appelé la Dame de Cœur du mort, Versace a joué petit (erreur inexplicable), et Hamman a pu défausser sa perdante à Pique. Ainsi il a fait son contrat en limitant les dégâts à 7 imps seulement au lieu de 10 –ce qui ne paraît pas grand chose, mais il est important dans un match gagné par l’écart infime de 1 imp !

 

Petit rappel : le tournoi Patton Suisse traditionnel du BCIL aura lieu le jeudi 18 décembre. Venez nombreux !

 

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2003 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu