Article No 117

 

Posséder l’As d’atout est un avantage pour la défense, mais si l’As est sec il peut devenir un inconvénient. Le célèbre écrivain Terence Reese appelait l’As sec “un cadeau empoisonné” et la donne d’aujourd’hui lui aurait donné raison.

 

Nord donneur, tous vul.

 

                                    ª A R 5

                                    ©  D 10 7 2

                                    ¨ D V

                                    § D V 9 8

 

ª D 10 8 4 3                                       ª V 9 7 6

© V 9 5 3                                            © R 6

¨ 10 8 3                                              ¨ 9 6 4 2

§ A                                                     § 10 7 3

 

                                    ª 2

                                    © A 8 4

                                    ¨ A R 7 5

                                    § R 6 5 4 2

 

La donne provient d’un championnat européen féminin. Nord a ouvert d’1 SA et la déclarante, l’espagnole Nuria Almirall, a poussé les enchères au chelem en demandant 6§. Le chelem paraît infaisable, mais quand Ouest n’a pas entamé son As d’atout empoisonné, la déclarante a vu un lueur d’espoir.

 

Elle a gagné l’entame Carreau au mort, Est signalant un nombre pair à la couleur. Puis elle a encaissé l’autre Carreau du mort, tiré As et Roi de Pique (défausse d’un Cœur) et coupé un Pique. Puis elle a encaissé encore un Carreau et est sortie à l’atout en espérant soit un erreur défensive soit pour une distribution comme en haut.

 

En main à l’atout et privée de carte de sortie, Ouest était contrainte de sortir à Cœur. Sud a achevé un coup brillant en devinant bien de mettre le 10 du mort et réussissant ainsi à son chelem «infaisable».

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2003 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu