Article No 120

 

Nous avons vu la semaine précédente une donne où un défenseur expert a perdu une levée naturelle à l’atout parce qu’il a plongé son Roi second qui fut écrasé sur l’As sec de son partenaire. Maintenant on va voir le revers de la médaille : un défenseur qui perd son Roi d’atout parce-qu’il ne le plonge pas ! La donne fut jouée lors du championnat européen par équipes mixtes de 1996.

 

Ouest donneur, personne vul.

 

 

                        ª V 5 3 2

                        © D 10 7 2

                        ¨ V

                        § R D 6

         ª R 9                        ª 6

         © A 9                        © R 6 5 4 3

         ¨ R D 9 6 5 4                ¨ 8 7 3

         § A 10 3                     § 9 7 4 2

                        ª A D 10 8 4

                        © V 8

                        ¨ A 10 2

                        § V 8 5

 

                Ouest   Nordh   Est    Sud

                1SA    passe    2¨   passe

                2©     passe    passe    2ª

                passe   3ª      passe    4ª

                (fin)             

 

 

Assise en Sud, la championne allemande Sabine Auken a non seulement réveillé les enchères à 2ª mais elle a aussi demandé la manche archi-tendue à 4ª. Il y a trois perdantes de tête et, vu l’ouverture de 1SA par Ouest, presque certainement une à l’atout. Ouest a entamé le Roi de Carreau et Sabine Auken a gagné et elle a immédiatement joué un petit Pique de sa main !

 

Vous aurez deviné la suite. Ouest a joué petit et sa levée ‘imprenable’ à l’atout est partie en fumée ! Dans la donne de la semaine précédente, plonger le Roi second était fatale, maintenant il était le choix gagnant. Encore une preuve de la difficulté énorme du jeu de la défense, même pour les champions chevronnés !

 

 

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2004 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu