Article No 127

 

Le tournoi Cavendish, disputé du 5 à 9 Mai à Las Vegas, a été transmis par Internet. Sam Lev et Jacek Pszczola ont gagné la première place. On a remarqué une donne de la quatrième séance qu’on aurait cru tirée d’une partie de goulash.

 

Nord donneur, tous vulnérables

 

                                                ª 10 7

                                                © 9 3

                                                ¨ A

                                                § A R V 9 7 6 3 2

 

ª 8 2                                                                           ª A 6 5

©V 7 2                                                                                    © A R D 10 8 5 4

¨ R D 10 9 8 6 5                                                         ¨ 4 3

§ 8                                                                              § D

 

 

                                                ª R D V 9 4 3

                                                © 6

                                                ¨ V 7 2

                                                § 10 5 4

 

 

Sud                  Ouest               Nord                Est

Buratti              Gromov            Lanzarotti         Petrunin

                                                2§                   4©

4ª                   5¨                   5ª                   contre

(fin)

 

En première vue le déclarant n’a que deux perdantes, mais les apparences sont souvent trompeuses. Une entame majeure serait la meilleure pour la défense, mais Gromov a préféré son singleton à Trèfle. Buratti a gagné et a joué le ª10 du mort qu’Est a très bien fait de laisser passer. Puis est venu un Cœur pour Est qui a gagné et rejoué la couleur et le déclarant ne pouvait plus gagner. Il a coupé Cœur et puis il est rentré au mort avec l’As de Carreau pour jouer atout. Est a gagné son As et joué Carreau pour permettre à Ouest de faire deux levées et sceller la chute.

 

Le déclarant pouvait gagner après l’entame, mais seulement avec un timing très précis. D’abord,  il fallait jouer l’As de Carreau en deuxième levée et après jouer Cœur sans toucher aux atouts. Est gagne mais n’y peut rien, comme vous pouvez constater ; si, par exemple, il rejoue Cœur, le déclarant coupe, coupe un Carreau au mort et puis il peut tirer atout car Est n’a plus de Carreau (et c’est là la différence essentielle) pour trouver son partenaire et encaisser la levée de chute.

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2004 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu