Article No 143

 

Les experts devinent les cartes adverses mieux que vous et moi, mais en général ils essayent d’éviter de deviner, s’ils le peuvent. Dans la donne d’aujourd’hui, la championne allemande Sabine Auken n’a pas voulu se fier à la chance pour localiser les honneurs adverses.

 

Est donneur, NS vul.

 

                                    ª R V 8

                                    © A R D 6

                                    ¨ A 6 2

                                    § 10 8 7

 

ª 9 6 5 4                                             ª 2

© 9 8 5 4                                             © V 10 7 2

¨ 9 8 2                                                ¨ D V 10 7 4

§ R 3                                                   § V 9 6

 

                                    ª A D 10 7 3

                                    © 3

                                    ¨ R 5

                                    § A D 5 4 2

 

La donne fut jouée lors du match entre Allemagne et Croatie pour le récent championnat européen de Malmoe. Sabine Auken a ouvert 1ª en Sud et finalement elle est arrivée au contrat normal de 6ª. Il paraît que la réussite du chelem dépend du maniement des Trèfles : si le déclarent laisse filer le §7, il va gagner ; en revanche, ceux qui ont joué As de Trèfle et puis petit vers la Dame, ont chuté.

 

La joueuse croate en Ouest a entamé le ¨3 en pair-impair pour le 10 et le Roi et Sabine Auken a tiré quatre tours d’atout en défaussant un Trèfle du mort. Est a defaussé trois Carreaux, montrant qu’elle a commencé avec cinq cartes dans la couleur. En exploitant cette information, la déclarante a tiré quatre tours de Cœur en coupant la dernière avec son dernier atout. Puis elle a joué As de Carreau et petit Carreau. Ouest a gagné la levée mais elle était contrainte de se jeter à la fourchette A-D de la déclarante ! Chelem fait après une superbe démonstration de lecture des mains cachées.

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2004 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu