Article No 150

 

L’Olympiade d’Istanbul a été achevée le 6 novembre, avec la victoire confortable de l’ équipe favorite en Open. Les italiens, déjà champions en titre, ont battu (310 à 251) en finale les Pays Bas, dont l’équipe, après un pari audacieux des sélectionneurs, comprenait deux très jeunes paires. La donne d’aujourd’hui fut jouée lors les demi-finales, dans le match entre le Pays Bas et la Russie, une rencontre gagnée par l’équipe batave.

 

Ouest donneur, tous vul.

 

                                    ª 6 2

                                    © ---

                                    ¨ 7 6 5 4

                                    § A D V 8 6 5 4

 

ª 8 3                                                   ª R 7 5 4

© R D V 7 6 4                                     © 9 3 2

¨ D 10 9                                             ¨ R V 8

§ 3 2                                                   § R 9 7

 

                                    ª A D V 10 9

                                    © A 10 8 5

                                    ¨ A 3 2

                                    § 10

 

Ouest               Nord                Est                   Sud

Jansma             Gromov            Verhees            Petrunin

2©                   passe                3©                   3ª

passe                4§                   passe                4ª

(fin)

 

Les russes sont arrivés à une manche tendue mais faisable ; or, Petrunin n’a pas fait le mieux de ses chances. Il a coupé l’entame au mort, rentré en main par l’As de Carreau, et coupé un Cœur au mort. Dès lors, le contrat est devenu ingagnable : le déclarant a perdu deux Carreaux, un atout et un Cœur pour moins un. Si l’on observe la qualité des atouts du déclarant, on s’aperçoit qu’une ligne de jeu alternative aurait gagné.

 

On gagne l’entame en main (essentiel) en défaussant un Carreau, et puis : As de Carreau, Trèfle pour l’As, Trèfle coupé, Cœur coupé, Trèfle coupé, Cœur coupé, Trèfle coupé. Le déclarant a déjà huit plis dans son escarcelle et il peut sortir tranquillement à Carreau et attendre avec la fourchette A-D pour faire encore deux levées d’atout.

 

A l’autre table, les jeunes néerlandais ont préféré une autre manche, celle à 5§ par Nord. Le contrat peut être battu seulement à l’entame Carreau, pas évidente. Est entama Cœur, alors les néerlandais ont fait 5§ pour un gain de 12 imps.

 

 

 

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2004 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu