Article Nï 151

 

L’équipe féminine de la Russie a créé la surprise lors les Olympiades d’Istanbul, en battant les américaines, qui ont dominé le bridge féminin pendant des deux dernières décennies. Une donne de cette finale pour aujourd’hui.

 

Nord donneur, E-O vul.

 

                                    ª A D 4

                                    © D V 10

                                    ¨ 8 5

                                    § R V 10 5 4

 

ª 9                                                      ª R V 5 2

© 7 6 4                                                © R 8 5 3

¨ A 10 9 7 2                                       ¨ D 4 3

§ 9 6 3 2                                             § D 7

 

                                    ª 10 8 7 6 3

                                    © A 9 2

                                    ¨ R V 6

                                    § A 8

 

Ouest               Nord                Est                   Sud

Letizia              Lebedeva         Steiner              Galaktionova

                        1§                   contre               surc.

1¨                   passe                passe                3SA

(fin)

 

A l’open, les italiens et les néerlandais ont trouvé leur fit huitième à 4ª, un contrat qui gagne malgré la position des atouts, si le déclarant passe la bonne à Carreau. Ici, les Russes ont préféré le contrat de 3SA et Letizia en Ouest a entamé le ¨9 qui montrait conventionnellement zéro ou deux honneurs. Est mit la Dame et la déclarante gagna la levée avec le Roi et en même temps elle avait localisé l’As en Ouest (grâce à la convention) et par conséquence tous les autres les honneurs en Est. En jouant pratiquement à cartes ouvertes, elle a gagné 3SA ainsi : As de Trèfle, Trèfle pour le Roi en faisant tomber la Dame seconde, tous les Trèfles, impasse marquée à Cœur, As de Pique, dix levées.

 

A l’autre salle, les russes ne se sont pas manifestées lors des enchères. Le contrat fut également 3SA mais, sans avoir des indices, la déclarante américaine a joué sur les Piques et puis elle a perdu l’impasse Trèfle pour moins deux et 11 imps pour l’équipe russe.

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2004 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu