Article No 94

 

Nous allons voir aujourd’hui une donne jouée lors du récent championnat mondial juniors, qui a eu lieu à Paris fin août. La donne provient du match entre la Norvège et Chine-Taiwan.

 

Sud donneur, tous vul.

 

                                            ª D 10 5 4

                                            © V 9 2

                                            ¨ V 6

                                            § R D 6 3

 

ª 9 7 6 3                                                                      ª A 8 2

© R 8 6                                                                        © 7 5

¨ 10 8 5 2                                                                   ¨ D 9 7

§ V 5                                                                            § A 10 8 4 2

 

                                            ª R V

                                            © A D 10 4 3

                                            ¨ A R 4 3

                                            § 9 7

 

Ouest                  Nord                   Est                       Sud

Ellestad               Chung                 Jorstad                Wu

                                                                                       1©

passe                   2©                       passe                   4©

(fin)

 

               Ouest entame petit Carreau pour le Valet, la Dame et le Roi. Le déclarant a deux perdantes certaines (les As noirs), une perdante possible à l’atout et deux à Carreau qu’il peut soit couper soit défausser sur des extra-gagnantes.

               On peut alors soit essayer de couper les Carreaux soit de jouer sur les Piques. Tous les deux lignes sont raisonnables, mais à la deuxième levée Wu a joué Trèfle pour le Roi. Est a gagné son As et a immédiatement rejoué Trèfle, en détruisant une rentrée au mort. Wu a joué le ©9 en impasse qu’Ouest a laissé filer (bonne défense) et le déclarant, rassuré, a continué avec le ©V en répétant l’impasse mais une mauvaise surprise l’attendait : Ellestad gagna son Roi et joua la seule carte qui pouvait battre le contrat, son troisième atout. Sud a essayé les Piques mais Jorstad a su éviter de prendre immédiatement son As, rompant les communications avec le mort. Moins deux.

               A l’autre salle le norvégien Hakkebo au même contrat a reçu l’entame atout et a immédiatement affranchi les Piques. Il a gagné facilement son contrat.

 

 

Back to the Luxemburger Wort articles page


Back to Nikos Sarantakos' bridge page



© 2002-2003 Nikos Sarantakos
sarant@pt.lu